14 févr. 2018

Comprendre le BIM en 3 minutes !

BIM est l’acronyme pour Building Information Modelling ou, en français, Bâtiment et Informations Modélisés. Plus qu’un objet ou un logiciel, c'est avant tout une nouvelle façon de travailler. Découvrez en 3 minutes ce qu'est cette nouvelle méthode de travail.

Un principe collaboratif simple

L’ensemble des acteurs qui interviennent dans la chaine de construction (Maitre d’ouvrage, architectes, bureaux d’études, entreprises…) travaillent de façon collaborative en utilisant une maquette numérique comme élément central des échanges. Chaque partie pourra donc partager sur une plateforme ou un espace collaboratif, l’information qu’elle va produire. Cette information sera accessible aux autres intervenants en temps réel.

Pour en savoir + : Tout savoir sur le BIM

Le « I » qui fait la différence

Le Building Information Modelling est plus que la représentation 3D d’un bâtiment. La nouveauté réside dans l’information qui est contenue dans la maquette et qui permet d’obtenir des avantages considérables. D’un simple clic, vous pourrez accéder aux informations de chaque élément ou objet : mur, porte, lavabo, poteau, vous connaitrez sa référence produit, les matériaux qui la composent, sa couleur, son poids ou ses conditions de pose.

 maquette-numerique-bim.png

En plus, toute modification effectuée sur l’un des éléments est répercutée sur tous les autres objets de la maquette. Cela permet donc de détecter les conflits entre les éléments et réduit considérablement le risque d’erreur. Chaque intervenant disposera en temps réel des dernières informations sur le projet, pourra les consulter depuis n’importe quel terminal mobile (ordinateur, tablette, smartphone…) et aura la possibilité de faire des commentaires ou des annotations.

L’outil permet également de prendre des côtes, d’extraire des quantités, de réaliser des simulations sur les impacts environnementaux ou même des calculs thermiques et acoustiques.

 Les bénéfices pour l’entreprise sont incontestables : le BIM facilite la coordination et la planification des chantiers. Il permet d’améliorer la productivité tout en favorisant l’optimisation de la gestion et des coûts. Il améliore également la sécurité et peut constituer aujourd’hui un atout commercial de poids !

Un processus complet, mais pas que… 

Actuellement, le maître d’ouvrage défini le projet qui sera réalisé par des entreprises et des artisans. Pour les chantiers les plus complexes, il va s’appuyer sur des architectes et des bureaux d’études, le tout avec une organisation très « pyramidale ». Le processus collaboratif BIM complet fait de la maquette numérique la colonne vertébrale de la programmation, de la conception et de la réalisation de l’ouvrage ou du chantier.

Mais l'adopter en tant que processus complet ne pourra pas se faire en une seule fois.

  1. Cela commence par l’utilisation d’un logiciel 2D ou logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO). C’est la première étape pour générer de l’information organisée et susceptible d’être partagée.
  2. L’étape suivante sera donc le passage vers la 3D. A ce niveau-là, la collaboration peut commencer ! Architectes et entreprises vont chacun produire leur propre maquette, qu’ils pourront échanger et combiner.
  3. La dernière étape consiste enfin à « intégrer » le tout dans une maquette unique, accessible et partagée !

objet-bim.png

Le BIM peut concerner tous les projets, du plus grand au plus petit et sur différents marchés comme le neuf ou l’entretien et la rénovation. TPE ou PME, vous souhaitez en savoir plus ? Téléchargez notre guide dédié et le BIM n’aura plus de secret pour vous !

Téléchargez le guide pour  TOUT SAVOIR SUR LE BIM JE TÉLÉCHARGE

Topics : Technique, Innovation

Julian Zapata

Julian Zapata

Secrétaire Général de la CAPEB Bretagne

Lire les articles de Julian Zapata

À lire ensuite

Technique
Technique
Technique